8 conseils pour faire face au Covid (témoignage prestashop)

Par , le

La crise qui agite l’économie mondiale depuis plus d’un an désormais est venue bousculer nos certitudes, remettre en question les process bien installés des entreprises et nous challenger sur notre capacité à réagir rapidement, spontanément, mais aussi, paradoxalement, de manière réfléchie.

S’il n’y a évidemment pas de recette magique pour gérer au mieux cette crise toute nouvelle tant par sa forme que par sa durée, nous avons rencontré Calixte Bonnet Saint Georges, DRH de PrestaShop, qui nous a délivré 8 précieux conseils pour gérer au mieux les crises.

Et vous pouvez retrouver ici le premier épisode de cette rencontre Prestashop x Mooveo

Ne jamais oublier de prendre du recul

Prendre un moment, de la distance, dès le début de la crise et malgré l’urgence, est essentiel. Cela permet de réfléchir à un plan d’attaque qui aura du sens et de la cohérence, non seulement sur le court-terme mais, plus important, sur le moyen terme. Cela évite la multiplication des rétropédalages qui peuvent largement nuire à la crédibilité des décisionnaires et de l’entreprise.

Rassurer les collaborateurs

Cela peut passer par le fait de donner le maximum de visibilité possible, même si c’est pour une semaine. En effet, donner de la visibilité, y compris à petite échelle, permet de continuer de faire avancer les équipes sans les laisser s’enfermer dans la peur et l’incertitude liées à la crise. Il ne faut jamais oublier le moyen terme, mais celui-ci génère bien plus d’incertitudes que le court-terme. S’il doit évidemment faire partie de votre stratégie, les collaborateurs ont, eux, besoin d’être rassurés sur ce qui les attend dès la semaine suivante.

Agir en suivant un fil rouge

Faire vos choix en fonction d’une ligne que vous vous êtes fixés permet de conserver une cohérence d’ensemble dans les actions que vous allez mettre en place. Pour Calixte, il faut « avoir une stratégie, une vision, une histoire et s’y tenir ». Retrouvez ici son intervention.

Identifier les bons relais

Pour faciliter une bonne gestion de crise, il est nécessaire de s’assurer d’avoir l’adhésion de la majorité, et notamment des key-people, qui vont eux-aussi porter la stratégie choisie et en défendre, parfois inconsciemment, le bien-fondé. Faire de ces personnes les bons relais permet de limiter les réfractaires et de vous soulager.

Penser à l’image de votre entreprise

La stratégie pour laquelle on opte lorsqu’on est confrontés pour la première fois à une crise impactera les décisions prises lors des crises futures. Cela doit aider dans la prise de décision. Les humains changeront, les actes demeureront. Dès lors, la cohérence doit être assurée sur le long-terme.

Restez maîtres de votre communication

Maitriser la communication et ne pas la subir. Il faut choisir ce qu’on communique, quand, à qui, et une fois cela déterminé, le faire en toute transparence et avec sincérité. L’humain n’accepte pas la demi-mesure. Les collaborateurs ne veulent pas tout savoir, mais bien savoir et au bon moment.

Faire preuve d’adaptation

Chez Prestashop par exemple, les équipes RH ont procédé à l’adaptation du process de Performance Review, qui s’est transformé en un moment formel d’échange avec le manager, car la performance ne pouvait plus être évaluée de la même façon. Dans le contexte actuel, il est nécessaire de repenser l’onboarding, le recrutement, etc.

Œuvrer au maximum pour l’engagement des collaborateurs

Il est important de renforcer encore l’engagement des collaborateurs dans une période où ils peuvent être assaillis de doutes. Votre rôle est de créer de nouveaux rituels, de nouveaux styles de management pour pallier le cloisonnement des équipes lié au distanciel. Par exemple, une des clés peut être « d’envoyer » un maximum de culture d’entreprise lorsque les collaborateurs sont en présentiel, même si ce n’est qu’une fois dans le mois.

Vous l’aurez compris, pour gérer au mieux la crise, certains éléments clés doivent vous rester en tête. Il est important d’voir une vision très large, de prévoir et d’anticiper les effets de bord, d’accompagner le business et si besoin, dans les cas d’urgence, d’accompagner la transformation de l’entreprise et du business. Bien évidemment, le dernier point, et le rôle des RH est clé à ce niveau, est de penser à accompagner les peoples.

Dîtes-nous en plus

Décrivez-nous la super mission dont vous avez besoin dans votre super entreprise